Nimona, le webcomics avec les super‑vilains les plus attachants du monde

Nimona, un webcomics de Noelle Stevenson

Dans cet article, je vais vous parler d’un magnifique webcomics créé par l’Américaine Noelle Stevenson. Souvenez-vous, je vous avais déjà parlé de Noelle dans mon article sur The Hawkeye Initiative; c’est elle qui avait lancé le projet sur son Tumblr. Mais aujourd’hui, c’est son célèbre webcomics Nimona qui sera mis à l’honneur.

Synopsis

Nimona se passe dans un univers médiévalo-futuriste très original où coexiste des super‑vilains et des super‑héros, contrôlés par une organisation gouvernementale, l’Institution du Maintien de l’Ordre et des Actes héroïques (oui, ceci est une traduction très approximative, je m’en excuse). On suit l’histoire de Ballister Blackheart, un super‑vilain qui cherche à dénoncer les méfaits de l’Institution que tout le monde pense uniquement armée de bonnes intentions.

Les personnages du webcomics Nimona de Noelle Stevenson

De gauche à droite : Nimona, Ballister Blackheart, Sir Ambrosius Goldenloin & The Director (la directrice de l’Institution)

Si Ballister semble se débrouiller tant bien que mal en tant que super‑vilain, l’arrivée de Nimona va tout changer. La jeune femme décide de devenir son acolyte. Apprenant que cette dernière est métamorphe, Ballister accepte, et c’est là que les ennuis commencent. L’impulsivité, l’obstination et le caractère bourrin de Nimona vont changer la manière dont les plans de Ballister, normalement très organisés, se déroulent.

Mais que serait un super‑vilain sans un super‑héros en face de lui ? Rencontrez donc le magnifique et ultra‑narcissique chevalier Ambrosius Goldenloin, l’ancien meilleur ami de Ballister et maintenant sa némésis officielle. Ce dernier travaille pour l’Institution et combat donc très souvent contre notre vilain favori. Les relations entre Ballister et Goldenloin sont assez ambigues.

Dessin et interface

Au niveau du dessin, j’aime beaucoup le style de Noelle Stevenson : le trait reste simple et les couleurs sont très sympathiques. Vous pouvez voir un exemple sur la planche ci-dessous. En plus, je l’ai choisi exprès pour qu’elle ne dévoile aucun élément de l’intrigue principale (je suis gentille, hein ?).

Une planche extraire du webcomics Nimona par ©Noelle Stevenson

Quand les super-vilains ne sont pas en train de deviser des plans machiavéliques, ils jouent au Monopoly !

Du côté de l’interface, le site est simple et efficace, même si on peut regretter l’absence d’une navigation intuitive qui permettrait de zapper facilement entre chaque chapitre. Ce qui est très intéressant aussi, c’est la présence de commentaires Disqus en dessous de chaque planche du webcomics — et je vous conseille vraiment de lire au moins les premiers à chaque fois, car ils sont vraiment très très drôle et valent vraiment le coup d’œil.

Nominations et récompenses

Ce webcomics est encore en cours, mais il connaît déjà un franc succès : il a été nominé par le Harvey Award 2013 dans la catégorie Meilleur Projet de Comics en ligne et a été listé parmi les meilleurs nouveaux webcomics de 2012 par le magazine en ligne io9. Nimona a aussi remporté le prix du meilleur webcomics de 2012 décerné par Slate Magazine et le Center for Cartoon Studies.

Noelle Stevenson a également décroché un contrat avec l’éditeur américain HarperCollins. La publication est prévue pour 2015, une fois que le webcomics sera terminé.

Vous pouvez lire le comics ici. Allez-y, c’est drôle, émouvant et le scénario est très bien ficelé. Et si vous désirez soutenir l’auteur, n’hésitez pas à acheter les posters et les stickers de Nimona (perso, je me suis offert un petit sticker pour Noël). Bonne lecture à tous ! Et n’hésitez pas à laisser un commentaire pour donner votre avis sur ce comics.

Si vous avez aimé cet article, vous pouvez vous abonner à la page Facebook de La BD dans tous ses états pour rester informer de la publication de nouveaux articles.

About the author /


Laisser un commentaire