Mécanhumanimal, l’exposition Enki Bilal au musée des arts et métiers

Emblème de l'exposition Mécanhumanimal

Dimanche dernier, je suis allée au musée des arts et métiers pour zieuter une des grandes expositions BD du moment, Mécanhumanimal. Autour d’œuvres d’Enki Bilal, bédéiste de talent (et réalisateur de films à ses heures perdues), et d’inventions mécaniques françaises du XXème siècle, Mécanhumanimal nous présente un monde futuriste à l’atmosphère sombre dans lequel des êtres vivants mi-homme, mi-animal, mi-machine coexistent.

Mécanhumanimal, une rétrospective étonnante du travail d’Enki Bilal

« Mécanhumanimal [mekanymanimal] n. m. ou adj. – Déb xxie s. ◆ Traversée inédite d’une oeuvre sous l’angle de la mécanique, de l’humain et de l’animal. Trois conditions qu’interroge l’artiste, trois formes imbriquées qu’il sonde au crayon, à la plume et au pinceau. » Extrait du Catalogue de l’exposition Mécanhumanimal

Sous ce titre quelque peu mystérieux, les visiteurs de l’exposition sont amenés à découvrir le travail d’Enki Bilal depuis ses débuts, dans les années 70, jusqu’à nos jours, au travers des grandes préoccupations qu’il y a développé. En effet, une réflexion sur l’homme, la machine et la nature est clairement identifiable dans l’ensemble des planches, toiles et dessins exposés. Parallèlement à ces derniers, et pour rejoindre son propos, Enki Bilal a choisi de montrer des objets étranges et insolites parmi la large collection du musée des arts et métiers, comme vous pouvez le voir ci-dessous :

Exposition Mécanhumanimal : le travail de Bilal à gauche et un objet issu de la collection du musée des arts et des métiers à droite

Le travail d’Enki Bilal à gauche et un objet issu d’une collection du musée des arts et des métiers à droite

Médiation

Si le contenu de l’exposition est bien pensé, la manière dont a été présentée l’exposition est toutefois très classique : murs blancs avec planches et toiles accrochées les unes en dessous des autres (ou les unes à côté des autres) entourées, çà et là, d’objets. Les textes sur le mur sont intéressants et bien présentés, même si la couleur brillante de la version anglaise doit rendre la lecture quelque peu difficile pour nos amis anglophones, en raison des reflets de la lumière. Je pense que vu le thème de l’exposition, la scénographie aurait pu être un petit peu plus originale.

Cependant, je tiens quand même à souligner les points positifs de cette dernière : les cartels avec du braille et les représentations en trois dimensions d’œuvres de Bilal à destination des aveugles et malvoyants est tout particulièrement bien faite. De son côté, la salle avec projection 3D a beaucoup plu et la fausse salle de bain avec la vision dans le miroir aussi, puisqu’elle permet aux visiteurs de s’immerger facilement dans l’ambiance de Bilal.

Une exposition participative

En plus de la salle consacrée à la rétrospective Bilal, les organisateurs tiennent un Tumblr où ils invitent les visiteurs de l’exposition à poster des dessins représentant ce qu’est pour eux le mécanhumanimal, un moyen assez divertissant de faire participer le public à l’exposition !

L’expo Bilal dure encore jusqu’au 5 janvier, alors si vous n’y êtes pas encore allés, vous avez encore un peu de temps. La visite n’est pas très longue : entre une demi-heure et quarante minutes, en prenant son temps, pour 3€50 en tarif réduit ou 5€50 en plein tarif. Toutes les infos sur le site dédié à cet effet.

Si vous avez vu l’exposition ou participé au Tumblr de cette dernière, n’hésitez pas à laisser un commentaire pour donner votre avis !

Tagged with:     , , , ,

About the author /


4 commentaires

  1. Pauline Jay (@Plume_de_geai)

    Ah je n’étais pas au courant pour le tumblr, c’est sympa comme idée ! et c’est peut être pour ça qu’on a croisé des gens en train de faire des crayonnés ? Sinon pour ma part j’ai bien aimé l’exposition, bien que je l’ai trouvé, comme toi, présentée d’une manière un peu trop classique. J’ai beaucoup aimé le mélange des œuvres de Bilal avec des objets réels, on aurait cru qu’ils sortaient directement de l’univers de l’auteur !
    Le logiciel en 3D de Dassault, j’ai trouvé que c’était super cool aussi. Et bien sur l’installation avec le lavabo ! =)

  2. Juliette (la soeur de Pauline)

    Hello !
    Je suis déçue de ne pas avoir pu venir avec vous (11h30, c’est trop tôt, je viens de loin è_é). Du coup, j’avais les échos de Pauline, mais c’est intéressant aussi de lire un autre point de vue, surtout que je ne pense pas retrouver une occasion d’y aller. Mais en fait, comme elle vient de le dire, finalement, vos avis convergent pas mal ^^.

    • Claire-mcn

      Salut Juliette ! Merci pour le commentaire. C’est dommage que tu n’es pas pu venir, surtout que les dessins de Bilal valent quand même le coup d’œil. Mais, pour te rattraper, en décembre, il y a le salon du livre ! Il me semble que l’on a prévu de y aller avec Pauline (et d’autres), j’espère que tu nous accompagneras =)

  3. Juliette

    Oui c’est dommage, j’avoue que ses dessins sont vraiment classes c’est vrai. Le salon du livre en décembre ? Tu parle de celui de Montreuil ? Je pense pas que je pourrai y aller, je serais au salon du cheval ^^. M’enfin on fera bien un salon ou une expo ensemble un jour avec Popo !

Laisser un commentaire